USA : Obama accuse Hilary de n'avoir pas assez travaillée pour gagner

A lire aussi

@DR

Le Président Barack Obama a suggéré que la secrétaire d’État Hilary Clinton n’a pas travaillé assez dur pendant sa propre campagne électorale comme lui ; lorsqu’il gagnait les élections de 2008 et de 2012.

Mr Obama souligne que la candidate démocrate qui a été battu dans la course à la maison blanche par le républicain Donald Trump dans l’élection shock de la semaine dernière a échoué en « n’étant pas présente partout » ; perdant ainsi les votes des blancs et des villes non urbaines.

Durant sa propre campagne électorale, Mr Obama a performé mieux que Hilary Clinton dans la plus part des banlieues et plus crucialement dans les États les plus critiques du centre ouest.

« La manière dont nous nous organisons politiquement, je pense, est quelque chose que nous devrons prendre le temps de bien réfléchir. Je crois que nous avons des meilleures idées, mais, je pense aussi que les bonnes idées ne comptent pas si le peuple n’en a pas connaissance. » a affirmé Mr Obama au reporter ce lundi.  

« Et un des problèmes dont les démocrates doivent avoir en esprit est qu’ils disposent d’un électoral repartit sur tout l’étendue du territoire national. Nous devons être présents dans tous les coins. Nous devons travailler à la base, une chose qui a été un fils conducteur dans ma carrière. »

Durant la conférence de presse d’après élection à la maison blanche, Mr Obama a souligné le besoin pour les démocrates de dresser une stratégie basé sur 50 États afin d’impliquer tous les votants.

« Vous savez, j’ai gagné l’Iowa pas parce que les démographies étaient en ma faveur. C’était parce que j’ai passé 87 jours en allant dans tous les petits coins, les foires, les salons et les barbecues. Et il y a surement des comtés où je devais forcément perdre, mais peut être que j’ai perdu par 20 points au lieu de 50. » a-t-il déclaré.

« Il y a certains comtés que j’ai peut être gagné alors que les gens ne m’y attendaient forcément pas. Cela parce qu’ils ont eu la chance de te voir, de t’écouter, et avoir le sens de ton combat, et de savoir pour qui tu te bats. »   

Il a aussi appelé à de « nouvelles voix et de nouvelles idées » afin d’aider à éclairer le parti pour l’avenir.

« Le défi pour un parti national c’est la manière dont tu creuses et crées des structures qui permettent aux gens de comprendre le sens de votre combat » a-t-il martelé.

« Il est incroyablement difficile de le faire à cause des éclatements de la presse. Ainsi, je pense que les discussions qui ont déjà eu lieues par rapport à comment organisons-nous les bases du parti, comment construisons-nous les partis d’États, les partis locaux et les élections au conseil scolaire dont vous avez la charge, et la course des représentants d’État, ainsi que la course des conseillers municipaux. Tout cela, je pense que ça contribue à de véritables bénéfices à l’avenir. Je suis optimiste que cela va arriver. » Il a ajouté, « les choses changent très rapidement, mais elles ne changent pas inévitablement. » … « Elles changent parce que vous travaillez pour cela. Personne n’a dit que la démocratie était supposée être facile. C’est au contraire difficile. Et dans un grand pays comme celui-ci (USA ndlr), cela doit probablement être difficile. »

 

Source: 
IMFURA