Top 04 des startups à surveiller en Afrique francophone

A lire aussi

Top 04 des startups à surveiller en Afrique francophone

Si l’on en croit le rapport de VC4Africa sur le capital-investissement et en observant les levées de fonds qui ont eu lieu dans l’écosystème des startups africaines en 2014, les pays d’Afrique anglophone sont ceux qui se distinguent qui se distinguent le plus. C’est au Kenya, en Afrique du Sud et au Nigéria qu’on distingue les CEO de l’internet les plus actifs. Mais, quelques pays d’Afrique francophone dont les plus actifs sont la Côte d’ivoire, le Sénégal et le Cameroun, commencent à se démarquer.

Cameroun : Belook le réseau social des petites annonces

Logo de Belook
Lancé le 20 mai dernier, Belook est un réseau social pour professionnels et particuliers, conçu pour publier gratuitement des petites annonces. Une inscription sur belook.net nécessite la création d’un profil que l’internaute remplit avec sa photo et quelques informations personnelles. Belook permet de visiter d’autres profils, de faire des commentaires et d’ajouter d’autres personnes à son cercle. Un peu comme G+ ou Facebook sauf qu’ici, les publications sont essentiellement des petites annonces. Offres d’emploi, appareils ou chaussures à vendre, appartements à louer… On y retrouve de tout. Comme sur un réseau social classique, l’utilisateur accède en temps réel (sur sa TimeLine) aux annonces des personnes auxquelles il est abonné. Autre fonctionnalité qui constitue certainement le business model de Belook : la possibilité de sponsoriser votre profil ou l’une de vos annonces pour qu’il soit visible par le plus grand nombre d’utilisateurs. Le fait que ce réseau social soit responsive et accessible sur tout type d’appareils mobiles est un plus. Barthelemy SIATOU, le fondateur de Belook, a annoncé le lancement prochain de BelookTravel, un produit que nous avons hâte de découvrir.
Lien du site : https://www.belook.cm/
 
Cameroun : WeShopUp la tontine électronique
La boutique en ligne « WeShopUp » a été lancée il y a plusieurs mois par la startup camerounaise « InfinitySpace ». Le principe est original : permettre à plusieurs internautes de d’associer pour payer un article en ligne… Une sorte de « tontine électronique » selon l’expression du fondateur, récemment interviewé par Startup Brics. Il s’agit donc d’un achat groupé par la foule, subtile fusion des principes du commerce en ligne et du financement participatif (crowdfunding). L’initiative est celle de Cédric Atangana, accompagné d’un groupe d’étudiants de la Faculté de génie industriel de Douala.  Aujourd’hui, WeShopUp opère au Kenya, au Maroc, en France et aux Etats-Unis. Comme preuve de performance, InfinitySpace a été désignée meilleure startup au Google Pitch Night qui s’est tenu en Juin dernier aux USA. Récompense obtenue : 20.000$
Lien du site : https://weshopup.com/
 

Bénin : Gbétché l’application mobile des sondages

Développée par de jeunes béninois et téléchargeable sur Google Play, cette application permet à l’utilisateur de participer au sondage de son choix et de voter en un seul click. L’identité du votant est protégée et l’appli ne comptabilise qu’une seule voix par sondage. Les internautes ont également la possibilité de proposer des sondages que les développeurs peuvent choisir de publier ou pas. Pour les marketistes qui manquent souvent de moyens de connaitre (directement) les préférences des consommateurs, Gbétché est une aubaine. D’autant plus que les tendances et les résultats d’un sondage sont consultables en temps réel par tous. A long terme, cette application pourrait devenir un véritable instrument politique qui permettra aux citoyens d’un Etat de donner leurs avis et de se faire entendre, à l’occasion d’élections ou d’un referendum par exemple. Pour le moment, Gbétché prévoit de s’étendre au Togo et en Côte d’ivoire.
 
Sénégal : Concree l’incubateur virtuel
Créé par « Baobab Entrepreneurship », Concree est une plateforme de mise en relation et de collaboration virtuelle au service des projets entrepreneuriaux. En gros, l’incubateur met virtuellement à la disposition du chef d’entreprise, des collaborateurs et un mentor pour l’appuyer dans la gestion de ses projets en ligne. Selon le niveau d’avancement du projet, Concree peut également mettre le porteur de projet en relation avec des investisseurs. Cet incubateur jouit d’un succès remarquable auprès des « digital entrepreneurs » sénégalais et jusqu’ici, la startup n’a pas encore parlé d’une extension dans d’autres pays africains. En termes d’utilisation, il suffit simplement de se rendre sur le site WEB de Concreeet de se créer un espace personnel. Vous pouvez également créer un projet, y inviter des collaborateurs et assigner des tâches aux membres de votre équipe.
Lien du site : http://www.concree.com
 

 

Source: 
Starter Mag