Présentation de HIMORE CARE de Arthur Zang et de SDk GAMES Africa de Fongang.

A lire aussi

A lire aussi

@ IMFURA: De gauche à droite: Roy.P, Zang, A, Gilbert.E, Hani.A et Fongang.

SDk GAMES Africa

Ils sont spécialisés dans la réalité virtuelle, et la création de jeu vidéo. Ils disposent également d’un marché au niveau mondial.   

Selon Mr Fongang, le processus pour y arriver est le suivant : mettre en place une équipe compétente et efficace. Or cela  n’a pas toujours été évident et c’est vraiment de la « tombola ». Après  avoir construit une bonne équipe, le groupe s’est mis des objectifs SMART à atteindre. « Ce n’est pas toujours évident » précise-t-il, mais il fallait surpasser les différentes contraintes quotidiennes. Et comme le promoteur était à l’étranger, il fallait au moins deux camerounais pour travailler sur le territoire national. « Il faut se mettre dans la position de gagner et se mettre dans à la hauteur des barrières qui se présentent autour de nous ».

HIMORE CARE

Advenant à Athur Zang, il affirme qu’il « est très difficile de trouver un cardiologue ». Pour exemple, il existe au Cameroun « 60 cardiologues pour 22 millions d’habitants ». Et les habitants des zones reculées n’ont même les moyens de rencontrer un cardiologue. Alors il a pensé qu’il pouvait créer une application qui permette aux cardiologues de consulter les patients à distance. C’est la naissance du cardiopad.  Voici le processus : « j’ai créé une équipe, nous avons travaillé, alors je suis allé sur internet, j’ai soumis mon idée, j’ai étudié sur les éléments que je ne connaissais pas, j’ai participé à de nombreux prix et concours et j’ai gagné de nombreux prix dans le monde ». La naissance du Cardiopad a objectivement contribué à la naissance de l’entreprise HIRORE CARE qui vient d’obtenir une licence pour exercer sur le territoire national en tant que partenaire de la santé. Avec actuellement des employés évalués à au nombre de 30, HIMORE CARE a pour vision de réaliser « le rêve africain en produisant des solutions médicales pour aider les populations » conclut l’inventeur Zang.

Les concepts de ces deux jeunes ont inspiré plusieurs participants qui ont montré leur satisfaction au travers du nombre de questions posées. La plupart de ces questions tournaient autour de la difficulté à arriver à de tels résultats et aussi la sécurisation des données entre le cardiopad et le docteur, ce que, son inventeur a balayé d’un coup de mains en affirmant que le « système est 100 % sécurisé », car « les données transitent par un serveur qui ne prend en compte que les informations des appareils dont il a connaissance ». Une autre intervention a laissé entendre que les jeunes inventeurs camerounais préfèrent travailler avec les services qui ont fait leur preuve à l’étranger, délaissant ainsi, la compétence camerounaise. Il est donc encourageable que les uns et les autres travaillent de plus en plus ensemble afin de permettre à tout le monde de goûter à la saveur de la réussite et de transformer le Cameroun. 

Ce panel dont le modérateur était Gilbert Ewehmeh prendra ainsi fin sur une salve d’applaudissement suivi une photo de famille.

En passant, dans Pensez altruiste et devenez riche, il est écrit que « l’épanouissement est au cœur de l’Homme ce que la sève est au noyau de l’arbre ».

Source: 
IMFURA