Opportunité et procédure pour obtenir des financements BC-PME

A lire aussi

A lire aussi

@IMFURA : Ebangue. N, Banque Camerounaise des PME

Mission : Fournir et faciliter l’accès aux finances des PME et des startups

Vision : Nous ne réinventons pas la Banque, nous la rendons plus humaine.

Le rôle principal de la BC-PME est d’aider les startups et dispose de tout ce qui a été cité. Ils sont également spécialisés dans le développement de la startup. Le personnel est jeune, qualifié et les pourcentages prélevés sont selon les responsables de la BC-PME, « les plus bas » du Cameroun puisqu’ils partent de 8 à 12% contrairement à d’autres institutions qui peuvent aller jusqu’à 18 à 20%.

Cependant les Startupers sont déjà mise en garde : « les start-ups comportent une demande financière qui n’est pas facile d’être supportée par les Banques camerounaises. Et il est vrai que le gouvernement Camerounais a mis des structures en place pour pouvoir et accompagner les PME. On peut citer entre autre autres : le centre de facilitation et de création des entreprises, le Bureau des mises à niveau pour permettre aux startups de pouvoir compétir avec les entreprises internationales et la Banque des PME.

Voici quelques processus de financement qui peuvent être utiles pour les PMEs. Les trois premières sont disponibles à la BC-PME

1-      Leasing ou crédit-bail : Il met en connexion trois joueurs : un établissement bancaire, un locataire et un fournisseur de services. Car il s’agit de financer un projet en achetant du matériel directement au fournisseur du matériel que vous voulez.

2-      Financement participatif : Il n’est pas très populaire au Cameroun. Sur internet, vous créez une plateforme, vous décrivez votre projet et s’il est intéressant, les gens vont intervenir parce qu’ils croient à votre projet et parce qu’ils pensent que c’est important de vous accompagner. Kiros Games au Cameroun, a reçu près de 200 000 euros dans ce cadre.

3-      Capital Risque : Il s’agit d’un produit purement bancaire. La PME est contrainte de prouver sa solvabilité. Or la PME n’existe pas encore, d’où la difficulté pour la banque de la startup. Donc la Banque peut voir le dossier et si le projet est très intéressant, il faut absolument une garantir qui va assurer qu’il va couvrir le risque jusqu’à un certain montant.

4-      Les Anges’s investor : Ce sont des gens qui voient le projet, y croient et décide de le financer par la bonne foi.

Il y a également des programmes pour financer les pme les plus innovantes comme le programme Tony Elumelu Entrepreneurship et Orange challenge.  Les vainqueurs peuvent bénéficier d’une somme d’argent à l’équivalent de 25 000 à 250 000 euros.

Les responsables de la BC-PME insistent sur le fait qu’en vérité, les entrepreneurs marchent pour la plupart du temps avec leur idée dans le sac et il cherche du financement. Or en réalité, l’argent que la Banque dispose appartient aux tiers. Il est donc très difficile de financer un projet qui n’a même pas encore été lancé. Ils encouragent ainsi les PME à lancer leur idée et demander le crédit au moins six mois ou un an de fonctionnement.  

En passant, Anatole France disait : « pour accomplir de grandes choses, il ne suffit pas uniquement d’agir mais aussi de rêver, Pas seulement de planifier mais aussi d’y croire ».

Source: 
IMFURA