Message d'erreur

  • Warning : simplexml_load_string(): Entity: line 25: parser error : Opening and ending tag mismatch: link line 21 and head dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): </head> dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): ^ dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): Entity: line 42: parser error : Opening and ending tag mismatch: link line 20 and html dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): </html> dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): ^ dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): Entity: line 42: parser error : Premature end of data in tag meta line 19 dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): </html> dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): ^ dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): Entity: line 42: parser error : Premature end of data in tag meta line 18 dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): </html> dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): ^ dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): Entity: line 42: parser error : Premature end of data in tag meta line 17 dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): </html> dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): ^ dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): Entity: line 42: parser error : Premature end of data in tag meta line 16 dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): </html> dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): ^ dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): Entity: line 42: parser error : Premature end of data in tag meta line 15 dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): </html> dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): ^ dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): Entity: line 42: parser error : Premature end of data in tag meta line 14 dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): </html> dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): ^ dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): Entity: line 42: parser error : Premature end of data in tag meta line 13 dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): </html> dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): ^ dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): Entity: line 42: parser error : Premature end of data in tag meta line 12 dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): </html> dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): ^ dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): Entity: line 42: parser error : Premature end of data in tag meta line 11 dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): </html> dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): ^ dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): Entity: line 42: parser error : Premature end of data in tag meta line 10 dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): </html> dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): ^ dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): Entity: line 42: parser error : Premature end of data in tag meta line 9 dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): </html> dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): ^ dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): Entity: line 42: parser error : Premature end of data in tag meta line 8 dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): </html> dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): ^ dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): Entity: line 42: parser error : Premature end of data in tag meta line 7 dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): </html> dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): ^ dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): Entity: line 42: parser error : Premature end of data in tag meta line 6 dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): </html> dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): ^ dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): Entity: line 42: parser error : Premature end of data in tag meta line 4 dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): </html> dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): ^ dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): Entity: line 42: parser error : Premature end of data in tag head line 3 dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): </html> dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): ^ dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): Entity: line 42: parser error : Premature end of data in tag html line 2 dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): </html> dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): ^ dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).

Lettre ouverte à Cabral Libii

A lire aussi

Cabral Libii @ Jeune Afrique

Cher ainé,

Nous nous sommes rencontrés trois fois environs. La première fois c’était à la foire Promote en 2016 et la deuxième et troisième fois, plus officiellement en 2017 où je sollicitais tes services pour l’admiration que je porte à ta personne.

En effet, je suis tombé sous ton charme au travers de tes interventions dans les plateaux télé et radio de notre beau pays – tu n’étais alors qu’un intervenant, un analyste propre, qui apportait des solutions et des propositions aux problèmes existentiels de notre belle nation.

Je te tutoie aujourd’hui car je l’ai toujours fait. J’aime cela car il est plus cordial et véridique.

Je ne peux pas savoir  ce qui s’est vraiment passé, mais tout à coup, tu as cessé de répondre à mon téléphone. Il suffisait pourtant que je dise c’est César Tchoffo pour que tout à coup, tu t’écries m’accordant ta sympathie. Même les messages sont restés vains, plus aucun signe.

A un moment donné, je me suis retiré et j’ai laissé les choses aller d’elles mêmes. Jusqu’à ce que j’apprenne que tu as lancé des campagnes de financements afin de porter ta personne à la magistrature suprême de notre pays. Ma réaction était la frustration. Car, je pensais que tu n’avais peut être pas besoin de cela. Je pensais que tu n’étais pas encore assez présent dans l’esprit des camerounais. Je pensais que le temps ne tournait pas en ta faveur. Tu avais longtemps crié qu’il fallait les primaires de l’opposition et que le meilleur candidat soit investi. Malheureusement personne ne t’avais suivi. Mais tu es quand même venu te présenter en demandant l’argent aux camerounais.

Grand frère, rappelle-toi de mon prochain livre qui va être publié sous peu avant le début effectif de la campagne, Créer des Fans Politiques. Je laisse passer ce que tu sais à propos de ce livre. Car on se comprend. Mais tu m’avais pourtant dit qu’il est génial et que tu l’aimais. Je t’avais choisit pour te le donner car je savais qu’il va t’aider. Je le pensais vraiment. L’inspiration de ce livre m’est venu sans que je ne sache trop comment. J’étais certain que je contribuais ainsi à ta réussite. Malheureusement, tu sembles n’avoir pas pris intérêt – du moins – pas comme je le pensais.

Je vais être sincère. Je n’ai pas contribué à ta levée de fond car je pensais que cela n’était pas clair. Je n’étais pas satisfait de ta stratégie. J’ai essayé de te rappeler pour avoir une discussion mais tu n’as pas décroché. Je ne me suis pas découragé. J’ai pensé que tes nouvelles ambitions t’avaient contraint à de nouvelles manières de faire.

Aujourd’hui, je suis en train d’observer quelque chose qui risque de porter préjudice à notre pays pour de très longues années. Je me dois donc de donner ma position, non seulement publiquement, mais aussi officiellement, car qu’on le veule ou pas, ce pays, nous allons le gérer ensemble, chacun à sa manière.

Ecoute très bien cher ainé et c’est pour ceci que j’ai décidé de t’écrire

Tu as dit que tu es le candidat du peuple. Demain beaucoup de personnes vont te demander ce que tu as fais de l’argent que le peuple t’a donné – même ceux qui n’avaient pas cotisé. Pour cela il y a des choses que tu ne peux pas te permettre – notamment – la coalition.

Je vais être clair.

  1. Je ne sais pas à quoi sert une coalition des partis de l’opposition et des acteurs de la société civile dans une élection à un tour.  
  2. Je ne sais pas à quoi sert une coalition dans une élection où les textes électoraux sont tous ou presque à la faveur d’un parti politique
  3. Je ne sais pas quoi sert une coalition avec des personnes qui ont tous plus ou moins une responsabilité dans la misère de nos peuples actuels.
  4. Je ne sais pas à quoi sert une coalition où les parties prenantes pensent tous être ceux qui doivent la diriger. Je déteste le manque de sérieux, l’amateurisme de certains candidats.

Justement cher ainé, pour ce dernier point, tu ne peux pas brandir 30 millions de FCFA que le peuple a cotisé pour te faire candidat à la magistrature suprême de notre pays et être un mois après dans une coalition que tu ne diriges pas et dont ce même peuple qui t’a porté candidat ne t’a pas donné son aval. C’est juste une question de bon sens.

Si jamais il y a coalition à laquelle tu adhères et dont tu n’es pas le favori, tu signeras ainsi ta mort politique à peine entré. Pourquoi ?

Simplement parce que tu es jeune et tu veux déjà te compromettre dans des situations floues avec des personnes qui se disent être des bateaux et des tireurs de penalty. Tu es peut être humble. Mais à un moment donné il faut s’enfermer dans sa chambre avec sa femme et se demander si on est sur la bonne voie.

A moins que tu n’essaies juste d’exister dans les secondes zones. Mais tu ne seras pas différent de Jean De Dieu MoMo dont tout le monde parle de traitrise aujourd’hui. Car, accepter de faire certains consensus nous rattrape toujours. Peut être tu regardes les choses et tu trouves que tu ne peux rien seul. Tu manques surement les ressources de toutes sortes. Mais, en politique, j’ai appris qu’il est mieux d’être cohérent sur toute la ligne que de se compromettre d’un bout.

Pour cela, je souhaite que tu te désolidarises officiellement de toute coalition où tu n’es pas le leader. Tu dénonces clairement les mauvaises attitudes de tes camarades opposants et tu en appelles au témoignage des camerounais. De toutes les façons, aucune coalition ne peut gagner le RDPC en l’état actuel des choses. S’il te plait cher ainé ne te compromet pas. Tu peux diriger ce pays dans les prochaines décenies si tu restes cohérent. Je sais en revanche qu'il est, de plus en plus, très rare de trouver des personnes cohérentes dans notre environnement.

Merci. César tchoffo.

Toujours entreprendre des actions qui ne nous trahissent pas – même involontairement.

Source: 
IMFURA