Le parcourt du jeune entrepreneur

A lire aussi

A lire aussi

Mr Alain josue Noucheue APME (Agence de promotion des PME), Photo: IMFURA

" Il faut savoir où on va ". Dans son propos d’entrée, Mr Josué insiste sur la qualité de « résilience » à laquelle tout entrepreneur doit se frotter. Car, lorsque vous prenez un prêt et que votre projet ne marche pas. Le plus faible peut se suicider. Or celui qui est résilient va laisser tomber et penser à une prochaine fois.

Sur le chemin, l’individu doit se poser la question de savoir s’il est fait pour l’entrepreneuriat. Car il ne suffit pas d’avoir pas l’idée. Il faut aussi être préparé pour le mener à termes.

Ensuite l’entrepreneur doit être accompagné en validant leurs aptitudes à être un bon entrepreneur. Cependant, il peut arriver qu’une PME ne fonctionne pas dans les règles de l’art. Dans ce cas, il est nécessaire de faire un diagnostic  et une mise à niveau. Cela permettra une bonne restructuration que ce soit avec des outils de marketing et/ou de visibilité.

Schématisation du parcours d’un entrepreneur : Cas d’un jeune créateur d’une entreprise innovante.

On part de la sensibilisation à l’esprit d’entreprise pour glisser dans le niveau d’engagement de l’entrepreneur afin de se noyer dans la création d’entreprise.

Une fois de plus, lorsqu’on parle d’entrepreneuriat, la capacité de l’entrepreneur est toujours au centre de toutes les préoccupations. Le schéma ci-dessous trace tout le chemin

Et la conclusion de Mr Josué le montre si bien : « L’ambition ne peut se passer ni de réflexion ni de jugement sur ses propres capacités ». Comprend qui comprend !

Source: 
IMFURA