Le marketing avec Mr Ferdinand Nana Payong

A lire aussi

A lire aussi

@Imfura: Mr Nana Payong

C’est une salle très calme et pleine qui a écouté comme « lettre à la poste », (pour reprendre les paroles d’un intervenant) la conférence du professeur Nana Payong dont l’expertise en marketing n’a jamais fait polémique sur la scène national et internationale. Et lorsqu’il lance la phrase « si vous n’êtes pas le premier de la catégorie, créez une catégorie où vous serez le premier ». Chacun comprend à quel genre de personnage nous avons à faire.

Très éloquent dans son propos, il a balayé, d’un bout à l’autre, l’incontournable mission du marketing pour les entreprises prospères, avant de faire une escale assez remarquée sur le marketing mix que beaucoup continue à faire allusion d’une manière totalement erronée. Son propos est simple : vous voulez faire du marketing, « soyez sincère et soucieux de préserver les valeurs saines de l’HUMANITÉ » qui sont régies comme l’affirme Cesar Tchoffo (ndlr) « par les canaux de l’altruisme » dans son ouvrage Pensez altruiste et devenez riche.

Ainsi donc, les quatre variables du mix marketing pour vous différencier de vos concurrents sont comme suit. Mr Nana concède de passer du Produit à la valeur du produit. Car, selon lui, nous devons évaluer notre impact dans la société. Évaluer comment sont perçues nos manières d’agir vis-à-vis des autres.

Advenant au Prix, il pense que ce dernier est très petit pour évaluer un produit. Et il préconise de parler plutôt de Coût puisque ce dernier est plus inclusif. Car lorsqu’on parle du Prix uniquement, cela semble erroné car lorsque qu’on fixe que le prix d’un vieux véhicule est de deux millions de francs CFA, comparativement au véhicule neuf qui lui coûte jusqu’à  deux fois plus chers, vous ne dites pas à l’acheteur que son vieux véhicule va couter à long terme plus chers que le neuf car ce dernier dispose d’une consommation relativement basse et d’une maintenance limitée.

Quant au troisième P, c’est-à-dire la Promotion, il est vraiment difficile de faire de la promotion car il vaut nettement mieux de faire sa Communication, car le client achète ce que vaut votre produit ou votre service. Promouvoir un produit semble donc vanter le produit des caractéristiques qu’il ne mérite. Mr Nana propose donc de simplement communiquer sur les valeurs du produit et attendre le retour des clients.  Et de toutes les façons, il faut s’assurer qu’il y a une place pour ce produit.  C’est-à-dire quels sont les clients intéressés.

Le quatrième P (la Place) lui, s’illustre brillamment en utilisant l’exemple de l’eau minérale Super mont qui est assez révélateur car Supermont arrive sur le marché camerounais déjà très dominé par Source Tangui. Mais il a su trouvé une autre contenance en bonbonne et s’assurer que cette bombonne sera Convenable et acceptée. Évidemment qu’il y avait un gros marché donc une Place Convenable car aujourd’hui, on est forcé de remarquer que les tables sont dorénavant couverts de diverses qualités d’eau minérale.

Tout ceci se fond dans un storytelling où l’auteur brosse quelques pans de ses propres expériences.

 Il a raconté d’ailleurs une historie illustrative. Où il avait décidé dès son bas âge à écrire des flashs pour faire des publicités. Un jour il a reçu le coût de fil d’une dame française qui voulait valoriser ses activités. Elle disposait d’une boutique dans un quartier de Paris plutôt dominé par des habitants étrangers. Mr Nana s’est donc rendu compte que le magasin ouvrait très tôt le matin avant 7h et fermait très vite avant 17h car, selon une pensée possiblement erronée, dans les quartiers étrangers il y  a plusieurs bandits.

Sauf que Mr Nana a remarqué que, la dame en fermant tôt son magasin pour fuir les bandits, possiblement existentielle ou contrôlable, elle perdait du même coup la grande partie de sa probable clientèle.  Voici comment il l’explique : « en effet, dans ce quartier, les gens travaillaient toute la journée et ne rentraient chez eux que tard dans la nuit. Conséquence, à leur retour, ils trouvaient que le magasin est déjà fermé ». J’ai donc proposé à cette dame qu’au lieu d’avoir peur des braquages, ce qui n’est pas vérifié statistiquement, elle pouvait déjà penser à la sécurité et ne fermer sa boutique que tard dans la nuit. Ce qu’elle fit et le résultat était phénoménal puisqu’il était devenu le « chouchou » de cette dame car les ventes avaient radicalement augmenté. 

Il a également profité pour faire deux annonces importantes.

1-      L’organisation en Mars 2017 des universités d’Afrique et de la diaspora. Ce sera à paris et les informations pour y participer sont sur internet.

2-      Le lancement d’une application pour Emprunter, Échanger, Acheter, Vendre des livres, qu’ils soient d’occasions ou neufs. Il suffit juste de filmer le code barre et il va afficher le prix de vente ou d’achat.

Pour plus d'informations, contacter directement Mr Nana: fnanapayong@yahoo.fr

Source: 
IMFURA