Le dollar canadien chute à son plus bas de l'année

A lire aussi

Photo: Lesaffaires.com

Le dollar canadien se négocie à son plus faible niveau depuis le début de l'année par rapport à sa contrepartie américaine, tandis que les cours du pétrole reculent après la publication de données qui font état de stocks records aux États-Unis.

Vers 14h20, le huard se négocie à 74,12 cents US, en baisse de 0,42 cents ou de 0,56%. Le 3 janvier, selon la Banque du Canada, le dollar canadien s'était transigé à 74,31 cents US.

Deux données économiques publiées mercredi ont donné un élan au dollar américain. Le nombre d'embauches dans le secteur privé s'est élevé à 298000 en février, son niveau mensuel le plus élevé en six ans. C'est nettement plus que ce que prévoyaient les économistes(180000).

Également publiés mercredi matin, les stocks de pétrole aux États-Unis ont atteint la semaine dernière un niveau record, selon le département de l'Énergie.

Les réserves commerciales de brut ont augmenté de 8,2 millions de barils pour atteindre 528,4 millions de barils, alors que les analystes interrogés par l'agence Bloomberg tablaient de façon médiane sur une progression de seulement 2 millions.

Par ricochet, le secteur de l'énergie à la Bourse de Toronto a mal réagi à ces données: il chute de plus de 3,10% en fin d'après-midi.

Hausse des taux

Les investisseurs se positionnent par ailleurs pour une hausse du taux directeur aux États-Unis, possiblement lors de la réunion de la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine, les 14 et 15 mars.

Si les bonnes données sur l'emploi dans le secteur privé publiées aujourd'hui sont confirmées par le rapport mensuel sur le marché du travail ce vendredi, les probabilités qu'une hausse des taux d'intérêt soit annoncée la semaine prochaine sont rehaussées.

Une hausse des taux d'intérêt au sud de la frontière renforcerait l'attrait de la devise américaine vis-à-vis sa contrepartie canadienne. 

Source: 
Les Affaires