La Chine étend son réseau au Cameroun

A lire aussi

xiaomi
Après Huawei et ZTE, Xiaomi, un nouvel opérateur s’installe à Douala ce 19 septembre 2016.
 
C'est le Cameroun que le géant chinois des Smartphones a choisi comme première base en Afrique. Xiaomi (dont la fiabilité est très incertaine) procède à l’ouverture officielle de son show room ce 19 septembre 2016 à Douala. Avec comme objectif : introduire une nouvelle marque sur le marché camerounais, puis en Afrique.
Xiaomi va vendre ses produits sous la marque « Mi ». Il s’agit des Smartphones haut de gamme de la marque Xiaomi baptisés « Mi ». Le Xiaomi « Mi5 », dernier nom de la gamme obtenu au prix de 250 000 FCFA sera également disponible dans la boutique, tout comme sa « Red Mi Note 2 » au prix de 123 000 F. Le magasin propose aussi des accessoires tels que les casques et toute sorte de gadgets. Des produits obtenus généralement à des prix relativement bas, comparé aux autres marques telles que Samsung et avec lesquels Xiaomi compte bousculer ses concurrents sur un marché en forte croissance. Le géant chinois va se servir de la capitale économique du Cameroun comme base pour s’implanter en Afrique, précise un agent de Xiaomi.
En effet, le Cameroun a importé plus de 340 millions de Smartphones en 2015, selon le site de vente en ligne eBay. Le marketplace qui mène également des études sur la consommation classe donc le Cameroun deuxième en Afrique, juste derrière le Nigéria en termes d’importation de Smartphones. Xiaomi est le troisième opérateur chinois à s’installer au Cameroun après Huawei et ZTE. Ses deux concurrents opèrent aussi dans les équipements de télécoms au Cameroun. Arrivé en 2006, Huawei a notamment accompagné Camtel, l’opérateur historique, dans l’implémentation du CTPhone, le téléphone fixe fonctionnant avec la technologie CDMA. Ce, avant d’ouvrir deux showroom à Douala le 3 juillet 2014, puis à Yaoundé le 10 décembre.
L’autre équipementier chinois, ZTE a créé une filiale au Cameroun en 2015. ZTE Cameroun Sarl es spécialise notamment dans la fourniture et l’installation des infrastructures de télécom, ainsi que leur entretien et leur maintenance. Xiaomi a engagé depuis l’an dernier, une campagne de développement de ses boutiques à travers le monde. En juin 2015, le géant chinois attaque le marché européen, notamment la France, Allemagne, Grande-Bretagne et les Etats-Unis. Lei Jun, patron quadragénaire de la société créée en 2010, a affirmé fin 2014 vouloir faire de son groupe, encore peu connu, "le numéro un du secteur des smartphones" dans les cinq à dix prochaines années. En quelques années, Xiaomi est devenu un géant industriel, au troisième rang mondial derrière Apple et Samsung, selon l’AFP. Il tutoie les fabricants chinois Huawei et sud-coréen LG dans les classements des meilleures ventes mondiales de Smartphones dans un marché extrêmement concurrentiel. L’opérateur chinois propose du haut de gamme à des coûts de vente bien inférieurs à ceux de l'américain Apple ou du sud-coréen Samsung.
 
Mais ses détracteurs l'accusent d'avoir tout simplement copié les iPhone d'Apple, également assemblés en Chine, sans disposer de ses brevets. Au niveau mondial les six plus grands constructeurs de Smartphones en termes de parts de marché sur le second trimestre 2015 sont Samsung, Apple, Huawei, Xiaomi, ZTE, LG et Alcatel OneTouch. Selon Counterpoint Research, le Top 7 des constructeurs est donc majoritairement constitué d’acteurs chinois. L’institut d’étude rappelle qu’aujourd’hui 3 mobiles vendus sur 4 sont des Smartphones et un Smartphone sur deux est compatible LTE. 237om Les États-Unis et la Chine représentent les deux tiers du marché. En un an, la part des Smartphones LTE a quadruplé en Chine et a été multipliée par 12 en Inde.
 
Source: 
237online.com