L’Apme et la CNPS comptent fédérer 25 000 PME/PMI camerounaises d’ici à 2020 aux exigences de la couverture sociale

A lire aussi

0

Un protocole d’accord pour l’intégration de la protection sociale des acteurs des Petites et moyennes entreprises (PME)-Petite et moyennes industries (PMI) et leurs familles a été signé le 10 novembre 2016, à Yaoundé, entre Alain Noël Olivier Mekulu Mvondo Akame, directeur général de la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnps) et son homologue de l’Agence de promotion des PME (Apme), Jean-Marie Louis Badga.

La Cnps justifie cet accord par le fait que, sur plus de 100 000 PME et PMI que compte le Cameroun, moins de 25% d’entre elles répondent aux exigences de couverture sociale. Une tendance confirmée par le recensement des entreprises effectué en 2009, qui a établi que seulement 42,9% des entreprises tiennent une gouvernance sociale écrite. Ce qui les rend jusqu’ici, peu éligibles à des dispositifs d’incitation à l’investissement pour assurer leur croissance.

En termes de prévisions, l’Apme compte, avec l’aide de différents partenaires, fédérer 25 000 PME/PMI d’ici à 2020. Pour la bonne exécution du protocole d’accord dont la durée est d’un an, expressément renouvelable après évaluation conjointe, il a été mis en place un comité de suivi co-présidé par les directeurs généraux de l’Apme et de la Cnps ou leurs représentants.

Source: 
IMFURA