Forbes, Personnalités les plus puissantes: Donald Trump 2e, Bill Gates 7e

A lire aussi

Donald Trump: 2e personnalité la puissante du monde selon Forbes

La deuxième place du classement Forbes 2016 ce mercredi des personnalités les plus puissants du monde, revient à Donald Trump, qui remplacera le 20 janvier Barack Obama à la Maison Blanche. Ce choix, Forbes l'explique par la campagne exceptionnelle du magnat de l'immobilier, qui semble être «imperméable aux scandales» et qui jouit «d'une fortune personnelle de plusieurs milliards». Il avait d'ailleurs été désigné la semaine dernière personnalité de l'année 2016 par le magazine américain Time pour lequel Trump avait «donné confiance à un électorat caché en canalisant ses colères et en diffusant ses peurs».

En pole position vient, à 64 ans, Vladimir Poutine qui reste l'homme le plus puissant du monde pour la quatrième année consécutive. «Depuis son pays natal jusqu'en Syrie en passant par les élections américaines, le dirigeant russe continue à parvenir à ses fins», estime l'hebdomadaire économique fondé en 1917 par Bertie Charles Forbes.

Angela Merkel perd une place par rapport à 2015 et arrive troisième.

La chancelière allemande Angela Merkel, au pouvoir depuis 11 ans et candidate à un nouveau mandat à l'automne, perd elle une place par rapport à 2015 et arrive troisième, qualifiée de «colonne vertébrale de l'Europe» par Forbes. C'est la première femme du classement, qui n'en compte que trois parmi les 20 premières places. Son recul peut aussi être expliqué par la perte de vitesse qu’elle subit actuellement dans son propre camp en Allemagne. Janet Yellen, la gouverneure de la banque centrale américaine, est sixième, et Theresa May, la Première ministre britannique à la tête du Brexit, 13e.

Derrière Poutine, Trump et Merkel arrivent ensuite le président chinois Xi Jinping à la 4e place et le pape François à la 5e. Si l’Église est pourtant bien représentée ici, on peut remarquer que ce n’est pas le cas pour la Mosquée.

Les dirigeants du secteur privé qui figurent dans le haut de ce classement de 74 personnalités sont tous américains: Bill Gates, co-fondateur de Microsoft et première fortune mondiale, arrive à la septième place. Il est suivi par Larry Page d'Alphabet (Google). Le dirigeant de Facebook Mark Zuckerberg est à la 10e place, Jeff Bezos d'Amazon (14e).

A 86 ans, l'investisseur Warren Buffett, l'un des doyens du classement, se hisse à la 15e place devant le magnat de Hong Kong Li Ka-shing (88 ans) que l'on retrouve à la 33e place et le patron des médias australien Rupert Murdoch (85 ans) classé en 35e position.

Le président du groupe pétrolier ExxonMobil Rex Tillerson, que Donald Trump vient de désigner pour le poste de secrétaire d'Etat, arrive lui à la 24e place, juste derrière le président français François Hollande, qui perd 8 places par rapport à 2015.

Le nombre de personnes présent sur la liste évolue chaque année: il y a une liste pour 100 millions de personnes, ce qui signifie 67 personnes en 2009 et 74 aujourd'hui, soit 0.00000001 % de la population mondiale.

Pour rappel, voici les quatre principaux critères de sélection pour figurer sur la précieuse liste. Premièrement, le nombre de personnes sur lesquelles les personnalités citées ont de l'influence. Autrement dit la population du pays pour les chefs d'État, le nombre de pratiquants pour les leaders religieux, le nombre d'employés pour les chefs d'entreprise ou bien encore l'audience pour les médias. Viennent ensuite leurs capacités financières: le PIB pour les hommes d'État et la richesse personnelle pour les milliardaires. Troisième critère, leurs sphères d'influence mondiale et enfin l'énergie avec laquelle les personnalités développent l'exercice de leur pouvoir.

Cet article a été inspiré du FIGARO.

Source: 
IMFURA