APPERITIFS NOVA.

A lire aussi

A lire aussi

CP: Imfura. Mme Jeanne Kapawo et les délicieux produits faits à base de soja.

Parlant du goût, installons dès à présent le décor avec cette femme exceptionnelle que vous avons rencontré dans le stand N0 9 avec de délicieux produits faits à base de Soja. La notice qu’elle nous présente en noir sur blanc ressort une dizaine de produits au nombre desquels, le Yaourt de Soja, les Croustilles de riz et de macaroni à base de Soja, les arachides enrobés au soja, la viande végétale de Soja et le dernier … gardez votre souffle … les brochettes de Soja. Ce dernier particulièrement charnu et d’un goût envoutant n’a rien à envier aux quelconques brochettes de mouton ou porc. Seule différence, le prix qui est 100 frs cfa, rien de comparable à une brochette graisseuse de porc de 200 FCFA –  qui, bien sûr reste très bon – mais dont les vertus sont moindres que celles du Soja.

Et madame Jeanne Kapawo, notre chef du jour le sait très bien… « Tous nos produit sont faits sans matière artificielle. Vous savez très bien que le soja est très bon préventif contre les maladies cardiovasculaires et cancéreuses. Je n’ai plus à vanter le soja, aller vos propres recherches. » C’est définitivement une femme sure d’elle qui reste tout de même évasive lorsqu’on lui demande qu’elles sont les débouchés de tels produits. « Pour le moment je vends dans les mariages, les deuils, bref les évènements pour les gens qui me connaissent déjà. Quand je vais dans les boutiques ou les boulangeries, les gens sont réticents. Vous savez, ici chez nous, les gens aiment quand ça vient d’ailleurs. »

Nous avons voulu savoir quelles étaient les autres difficultés que cette dame éprouvait. Prenons l’exemple de nos fameuses brochettes. Il faut dans un premier temps tremper le soja, ensuite bien le laver à de l’eau hygiénique, et l’écraser. Dans la deuxième étape, on doit la presser pour extraire son jus. C’est en effet ce jus qui procure une odeur non apprécié à beaucoup de consommateur qui préfère regarder le soja de distance. Finalement on fait fris dans de l’huile à feu doux. Inutile de vous rappeler qu’il faut une bonne sauce de pigment bien assaisonné. Celui que nous avons goûté était impeccable. Attention, ne vous leurrez pas… Madame Kapawo avoue que « la transformation est très difficile et il faut assez de précaution ». Elle a d’ailleurs acquis une machine pour l’aider à presser le jus de soja.

Ceci invoque surement une deuxième difficulté et vous l’attendiez probablement : les finances… Les Apperitifs MOVA comme elle désigne son entreprise virtuelle ou encore Coupe-faim très délicieux comme elle appelle ses produits prendrait une dimension inimaginable si un temps soit peu, elle disposait de l’argent pour investir afin d’assurer la mécanisation, la communication et la distribution. Amusons nous : Dans la dizaine de minutes que nous avons passée dans son stand, nous avons été interrompus quatre personnes désirant des informations et deux des quatre personnes ont fini par faire des achats de l’ordre 4500 FCFA.

Pour plus d’informations : Jeanne Kapawo, Contact : +(237) 6 99 67 78 29 ou 6 76 04 39 60. Email : jeannekapawo@yahoo.fr.

Source: 
IMFURA